En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus cliquez Fermer

La couleur en intérieur

Regard sur la couleur, par Sophie Hélène, coloriste pour Tollens

La couleur sublime un lieu car elle permet d’en donner le ton, l’humeur ou la personnalité.

"Il n’est pas de règle qui me convienne pour résoudre les problèmes d’harmonie colorée…

Tout est ici histoire de dosage et de composition. Il faut jouer avec les couleurs, les assembler entre elles : au départ, j’en aime une et puis je cherche celles qui pourraient la sublimer, compléter l’harmonie…

La recherche couleur que je mène porte sur une proposition de tons travaillés où chacun peut trouver ce dont il a envie dans des gammes où les teintes sont pensées pour pouvoir vivre ensemble de façon harmonieuse.

Perméable à de multiples sources d’inspirations qui enrichissent en permanence mon travail - lectures, voyages, promenades, visites de lieux, salons - je suis également attentive aux tendances…

Au-delà de la couleur, j’aime beaucoup tenir compte des aspects qui font pour moi partie intégrante de la teinte. Un noir brillant ne jouera jamais comme un noir mat : là où le brillant donnera incontestablement un côté vintage ou baroque, le mat initiera plutôt un univers de sérénité moderne. Moins typé, l’aspect satin jouera plutôt la carte du confort à l’usage.

La volonté qui m’anime est celle de donner envie, de mettre en teinte et en lumière tous les lieux de vie, aussi différents soient-ils…”

Palette restreinte

Vous voilà potentiellement artiste et créateur...

...puisque vous avez pour projet d’imaginer et de mettre en couleur un espace intérieur. Vous voilà donc, vous aussi, à gérer une palette de couleurs. Pour éviter toute faute de goût, un bon conseil de coloriste est de limiter à 3 couleurs maximum le nombre de couleurs de chacune des pièces. Eventuellement, en y ajoutant le blanc.

Avec cette solution d’une palette réduite, aucune erreur possible.

Et astuce en plus, tâchez de conserver toujours l’une des trois couleurs de la palette d’une pièce pour entamer la palette de la pièce contiguë. Il y aura ainsi toujours une des couleurs qui assurera le passage vers un nouvel espace, comme un trait d’union bénéfique à l’harmonie réussie et imperceptible du bâtiment.

Palette coordonnée

Repeindre une pièce doit tenir compte des meubles qui s’y trouvent déjà ou y trouveront leur place.Avant tout choix de couleur, regarder quel est l’élément meublant le plus visible dans votre espace, analyser sa couleur dominante.

Un conseil de bon sens est de commencer à construire la palette de la pièce à partir de la couleur la plus forte de votre ameublement (couleur des rideaux, tissu du canapé, moquette, couleur des meubles ou du sol…). En intégrant cette information, il suffira de choisir une ou deux autres teintes en harmonie avec la couleur essentielle de l’ameublement.Cette coordination assurera la réussite esthétique finale de l’ensemble. Du souci du détail dépend la réussite globale…

Jeu de volumes

Il est facile de jouer avec les couleurs pour augmenter ou réduire le volume d’un espace :

  • plafonds,
  • murs,
  • portes
  • et boiseries.

Tout est bon pour organiser la scénographie de la pièce à peindre et rectifier son volume.

Un plafond trop haut ou trop bas pourra aisément être compensé soit par une couleur claire, pour donner de la hauteur, soit foncée pour écraser l’espace.

Une petite pièce aura tout intérêt à ce que ses murs et plafonds soient traités dans une même teinte claire légèrement colorée, sans le traditionnel recours à la solution plafond blanc/murs de couleur.